L’effet cumulé des bonnes habitudes dans l’IT

Article
Découvrez les bonnes pratiques de l'effet cumulé dans l'IT avec notre entreprise de logiciels
Découvrez les bonnes pratiques de l’effet cumulé dans l’IT avec notre entreprise de logiciels

Le secteur de l’informatique nécessite plus que jamais l’adoption de bonnes pratiques quotidiennes pour atteindre l’excellence. Inspiré par les principes de Darren Hardy dans le livre « L’effet cumulé – Décuplez votre réussite ! » (paru en 2010), cet article démontre comment l’adoption de bonnes habitudes va transformer radicalement le domaine de l’IT. L’objectif est de montrer aux professionnels et aux entreprises comment des actions simples et régulières peuvent mener à des succès significatifs et durables.

Les bases de l’effet cumulé

L’effet cumulé, tel que décrit par Darren Hardy, suggère que de petits efforts, lorsqu’ils sont constants et accumulés, génèrent des résultats exponentiels. Cette philosophie est particulièrement bénéfique dans l’IT, où les technologies et les exigences évoluent rapidement.

James Clear, dans son livre « Atomic Habits » (2018), renforce cette idée en expliquant que des changements minuscules et apparemment insignifiants se cumulent pour produire des résultats remarquables. Cette approche est essentielle pour les professionnels de l’IT qui cherchent à rester compétitifs et innovants.

« Les habitudes sont le chemin invisible vers le succès. »

— James Clear, « Atomic Habits »

Exercice concret à mettre en pratique : « Le journal des habitudes »

Encouragez chaque membre de l’équipe Scrum à tenir un journal quotidien de leurs habitudes de travail. Cela pourrait inclure :

  • le temps passé sur des tâches spécifiques,
  • les pauses,
  • les moments de formation personnelle.

L’objectif est de visualiser où le temps est bien ou mal utilisé et d’identifier les habitudes à améliorer.

4 habitudes de développement efficaces

La qualité du code est au cœur des performances à long terme d’un projet de développement. Comme le souligne Robert Martin dans « Clean Code » (livre paru en 2008), un code propre est beaucoup plus facile à maintenir et à étendre, ce qui réduit les coûts futurs et les risques de bug.

Martin préconise l’adoption de principes tels que les principes SOLID pour structurer le code de manière robuste et modulaire.

Les principes SOLID énoncés sont les suivants :

  • Principe de la responsabilité unique (SRP) – Une classe ne doit avoir qu’une seule raison de changer.
  • Principe d’ouverture et de fermeture (OCP) – Les composants logiciels doivent être ouverts à l’extension mais fermés à la modification.
  • Principe de substitution de Liskov (LSP) – Les sous-types doivent être substituables à leurs types de base.
  • Principe de ségrégation des interfaces (ISP) – Les clients ne doivent pas être contraints de dépendre d’interfaces qu’ils n’utilisent pas.
  • Principe d’inversion de la dépendance (DIP) – Les modules de haut niveau ne doivent pas dépendre des modules de bas niveau; les deux doivent dépendre des abstractions.

De plus, Jeff Atwood, co-fondateur de Stack Overflow, recommande d’adopter des revues de code régulières pour maintenir des normes élevées et favoriser l’apprentissage entre pairs, une pratique qui renforce la qualité globale du produit et la compétence des développeurs.

Gestion du temps et productivité

Selon Francesco Cirillo, créateur de la méthode Pomodoro (2006), travailler en intervalles de 25 minutes suivis de courtes pauses va grandement améliorer la concentration et la productivité.

Cette technique aide notamment les professionnels de l’IT à combattre la fatigue et à maximiser leur efficacité sur des périodes prolongées.

De plus, la planification précise des tâches, y compris l’estimation réaliste du temps nécessaire pour chaque projet, réduit le stress et augmente la satisfaction au travail, conduisant à une productivité accrue et à un meilleur équilibre travail-vie.

Amélioration continue et apprentissage

Le domaine de l’IT est en évolution constante en raison de l’émergence rapide de nouvelles technologies. C’est pourquoi il est nettement encouragé d’adopter une approche d’apprentissage continu pour rester compétitifs.

Linda Rising dans *The Patterns Handbook* (paru 1998) écrit par Linda Rising propose des stratégies pour adopter une mentalité d’apprentissage continu, comme le « Learning Via Feedback Loops« , qui encourage la réflexion régulière sur les expériences passées pour tirer des leçons et s’ajuster en conséquence.

Le learning feedback loops va déterminer si votre stratégie d’apprentissage est efficace.

Comment ça fonctionne ?

Vous devez définir ce que vous voulez apprendre, le niveau de compétence que vous voulez atteindre et le moment où vous voulez avoir cette compétence à votre actif.

L’utilisation d’un cadre d’objectifs S.M.A.R.T. est un excellent point de départ. Il vous aide à fixer des objectifs :

  • spécifiques,
  • mesurables,
  • réalisables,
  • pertinents,
  • opportuns.

Les objectifs ne sont qu’un panneau de signalisation mental qui vous indique la direction à prendre. Les résultats sont les véritables fruits de votre travail ; ce sont les résultats à la fin de votre stratégie.

Vous allez donc devoir spécifier les résultats de votre tâche d’apprentissage que vous souhaitez atteindre afin de pouvoir prendre les meilleures décisions sur :

  • ce que vous devez apprendre,
  • comment vous apprenez,
  • et pourquoi vous apprenez (le point, sans doute, le plus important, le WHY).

Cette pratique est cruciale pour les développeurs cherchant à maîtriser de nouvelles technologies ou méthodologies de développement.

Collaboration et communication

Les équipes les plus efficaces ne sont pas celles qui ont les membres les plus intelligents, mais celles qui excellent sur ces 3 domaines :

  • en communication,
  • en empathie,
  • en soutien mutuel.

Les pratiques empruntés à la méthode agile « Scrum » telles que les stand-ups meetings, les rétrospectives de sprint et les outils de gestion de projet collaboratif, comme Jira ou Trello, sont essentielles pour maintenir une communication fluide et efficace.

En outre, les outils de communication asynchrone comme Slack permettent aux équipes de discuter et de résoudre des problèmes en temps réel, renforçant la collaboration et l’efficacité globale des équipes de développement.

En intégrant ces pratiques et habitudes dans leur routine quotidienne, les équipes évoluant dans le secteur de l’IT peuvent non seulement améliorer leur efficacité et leur productivité, mais aussi contribuer à leur santé sur le long terme et au succès de leurs projets et organisations.

« Un code propre est toujours ressenti comme écrit par quelqu’un qui se soucie« 

— Michael Feathers, « Working Effectively with Legacy Code »

Exercice concret à mettre en pratique : « La revue de code en équipe hebdomadaire »

Organisez des sessions de revue de code où l’équipe examine ensemble des portions de code. Cela s’apparente à une Revue de sprint (Sprint Review). Cette cérémonie, et bonne habitude, permet non seulement d’améliorer la qualité du code mais aussi de renforcer les compétences de chacun par l’apprentissage mutuel et le partage de meilleures pratiques. L’intelligence collective entre en jeu ici.

La règle des « 20% de temps » alloués à un projet passion

Vous pouvez encourager l’innovation continue au sein de vos équipes Scrum avec la règle des « 20% de temps ». Ce protocole donne la possibilité à vos collaborateurs de consacrer 20% de leur temps de travail à travailler sur des projets personnels qui les passionnent. Ce type d’organisation libère l’innovation et la créativité en permettant aux personnes d’explorer des sujets qui les intéressent et par conséquent d’être créatifs et novateurs. Ce qui aura un impact sur les projets de développement informatique en cours.

L’effet cumulé des bonnes habitudes en IT est profond et durable. Adopter des pratiques quotidiennes disciplinées peut sembler, de prime à bord, trivial, mais ces actions s’additionnent pour créer une avancée significative.

Pour ceux qui sont prêts à adopter ces changements, notre entreprise de logiciels offre des solutions personnalisées en développement logiciels et en gestion d’équipe pour aider à cultiver une culture de succès continu.

Quizz pour tester vos connaissances sur l’effet cumulé des bonnes actions dans l’IT

Voici un quiz à choix multiples conçu pour tester les connaissances sur les bonnes habitudes dans l’IT et leur impact, basé sur les informations discutées dans l’article.

Question 1 : Quel principe de programmation recommandé par Robert Martin aide à maintenir un code propre et maintenable ?

A) Principe YAGNI (You Aren’t Gonna Need It)

B) Principes SOLID

C) Principe DRY (Don’t Repeat Yourself)

Question 2 : Selon Francesco Cirillo, quelle technique améliore la concentration et la productivité en divisant le travail en périodes spécifiques ?

A) La méthode Pomodoro

B) La méthode Kanban

C) Le time blocking

Question 3 : Quel est le résultat clé des équipes Scrum les plus efficaces ?

A) Les équipes avec les membres les plus intelligents sont les plus performantes.

C) Les équipes qui utilisent le plus de technologie avancée sont les plus productives.

B) Les équipes qui communiquent ouvertement et soutiennent les contributions de chacun sont les plus efficaces.

Bonnes réponses :

  1. réponse B
  2. réponse A
  3. réponse C

Visitez le Blog - tech, méthodes et dernières actus.